L'histoire de l'association



Le concept des maisons familiales, fondement de la prise en charge des traumatisés crâniens de T.C.A, s’inscrit dans un réseau d’insertion sociale et un fonctionnement en filière.

C’est en 1997 que le réseau bordelais commence à se mettre en place. Les équipes du CMPR de L’ADAPT Château RAUZE à Cénac, se trouvent confrontés à des difficultés de réinsertion sociale des blessés :

·        Absence d’hébergements à proximité de l’ESAT pour des blessés dont l’autonomie n’est pas suffisante pour vivre en appartement indépendant ;

·        Impossibilité d’accès ou de maintien en logement indépendant pour des traumatisés crâniens dont les moyens en ressources humaines d’assistance sont insuffisants ;

·        Impossibilité ou échecs d’essais de retour en famille (assujettissement de la famille à la gestion de la dépendance du blessé, vieillissement ou absence de la famille) ;

·        Absence de solutions de placement par défaut d’adaptation des structures à la problématique spécifique des traumatisés crâniens ou relatif à des délais d’attente importants.

 

En 2000, l’association T.C.A est créée. Fonctionnant dans un premier temps sur le mode mandataire, le service d’aide humaine spécialisée est agréée qualité en novembre 2002, et devient service prestataire en avril 2003.

 

Au premier trimestre 2007, T.C.A s’engage dans la gestion de la création d’un nouvel établissement, à Chartres en Eure et Loir, TCA 28, qui fonctionne selon les mêmes modalités qu’à Bordeaux.

 

Au 1er janvier 2011, 132 « blessés » sont pris en charge par TCA, qui compte 136 salariés (à Bordeaux).

 


Valeurs